SG Résilience
Coaching de Résilience
Pôle médical -1 Allée du maire Steinmetz, 57950 Montigny les Metz, France
 
06 70 32 50 61

Sabine Girard, Thérapeute basée à Metz

Se réparer face aux Traumatismes de Vie

Qu'est-ce qu'une ou un thérapeute ?

« Le terme thérapeute est une expression du langage courant qui signifie « soignant »
Ce qui fait un bon thérapeute (en psychothérapie), c’est donc l’alliance des connaissances, de techniques efficaces, de savoir être et d’une forme de créativité. »

Mon parcours auprès de mes patients m’a amenée à distinguer deux approches dans mes accompagnements : l’approche centrée sur le coaching de résilience et l’approche centrée sur la thérapie.

La thérapie s’applique plus spécifiquement aux victimes de violences sexuelles. Dans ce cas de figure, les victimes sont souvent traumatisées, ce qui suppose que le corps a besoin d’être réparé au même titre que le mental. La thérapie propose cette double approche psycho corporelle.

Exemple de thérapie issue de la pratique

M. est une jeune fille de 19 ans qui a subi un viol il y a quelques mois. Lorsqu’elle arrive à mon cabinet, elle ressent de nombreux symptômes, pour elle inexplicables mais qui relèvent en fait du traumatisme. M. a vraiment le sentiment de ne pas se reconnaitre, de ne plus savoir qui elle est et même par moment de faire n’importe quoi. Elle est devenue indécise, elle change d’avis pour un oui ou un non, elle n’arrive plus à prendre de décisions. A ces difficultés comportementales et psychologiques, s’ajoutent des difficultés psychosomatiques : elle dort peu ou très mal, ses nuits sont hantées par des cauchemars, elle revit en permanence la scène de viol, quel que soit l’endroit où elle se trouve, elle vit un sentiment très fort d’angoisse, de peur, voire de panique. Elle ne se supporte plus son corps, ne se maquille plus, ne prend plus soin d’elle.

Typiquement, dans cet exemple, M. est dans un état de troubles de stress post traumatique. Cela se caractérise par des flash-backs, de l’hyperagitation neurovégétative et l’évitement (éviter toute situation, personne, endroit qui pourrait rappeler le viol).
 

Comment un thérapeute accompagne-t-il la personne ?

Alors, comment j’accompagne une personne qui vit des symptômes comme ceux que je viens de décrire ?

Dans un premier temps, ce qui est important, c’est déjà d’écouter la personne et surtout de reconnaitre sa souffrance. La victime a besoin d’être entendue et aussi d’être crue. Elle a pu être confrontée à des personnes qui ont remis son vécu en question et pour elle c’est très souffrant. C’est ce que l’on appelle une retraumatisation ou encore victimisation secondaire ou encore la double peine.

Ce premier moment passé, il est urgent de sécuriser la personne, sur le plan psychologique et sur le plan physique. Le travail psychocorporel intervient dès la première séance : la victime apprend à mettre en place des garants de sécurité pour rester dans le présent, elle apprend à poser des limites, elle apprend à gérer ses angoisses, les flash-backs... Ces apprentissages se font au travers d’une alternance de dialogues et d’exercices corporels axés sur la respiration, la concentration, la visualisation et encore d’autres méthodes.

La thérapie se poursuit alors au rythme de la patiente. Dans la violence sexuelle, c’est vraiment la personne qui donne le tempo, cela lui permet aussi de reprendre possession de sa vie et de son corps.
 

Quelles sont les étapes de la thérapie ?

  • Apprendre à revenir dans son corps et ressentir
  • Travailler sur les 5 sens qui sont souvent altérés
  • Travailler sur les limites corporelles, énergétiques
  • Mettre en place des espaces de sécurité
  • Renforcer ses ancrages, s’enraciner
  • Prendre soin de son corps 
  • Retrouver son équilibre
  • Apprendre le lâcher prise

Dans quels cas de figure entamer une thérapie ?

La thérapie est particulièrement proposée dans les situations de violences sexuelles, mais peut aussi être pertinente dans les situations de maladie, et d’une
manière générale, pour toute situation entrainant des risques de traumatisme.

L’avantage principal de la thérapie est d’accompagner les personnes dans leur globalité puisqu’elle s’adresse au corps comme à l’esprit.
Tous les aspects des troubles, causes et effets, qu’ils soient d’ordre psychologique, physiologique, psychosomatique ou environnemental, sont pris en considération dans une démarche très humaine.

Les autres avantages de la thérapie, c’est qu’elle est « naturelle » et permet de diminuer la consommation de médicaments, de réduire les effets secondaires par rapport à certains traitements et aide le corps à s’autoguérir.

Dernier point : la thérapie est basée sur des apprentissages qui pourront servir toute la vie, qu’il s’agisse de la gestion du stress et des émotions ou de pratiques corporelles, toute cette approche permettant de se garder en bonne santé mentale et physique.
 

Réalisation & référencement Simplébo   |   Site partenaire de Coaching-personnel.fr

Connexion